Article de saison

La violette : Une fleur aux mille et un usages

Les multiples aspects de la violette odorante, une fleur romantique, symbolique et thérapeutique

La violette odorante fait partie du cercle fermé des fleurs enracinées dans l’esprit de tout un chacun, et pour cause, cette plante ravissante est lourde en symbolique et possède de nombreuses propriétés qui étendent son champ d’action dans des domaines variés.






La violette odorante fleurit le paysage culturel



Après avoir fait face à l’hiver grâce à sa robustesse et sa vivacité, la violette odorante s’épanouit dès février. Elle s’ouvre au monde, annonce l’arrivée du printemps et salue les promeneurs courageux qui bravent les fraîcheurs hivernales pour contempler la beauté de la nature qui ressuscite avec douceur.


Timide, elle siège dans les zones ombragées des bois, des prés mais aussi aux bords des sentiers. Elle diffuse son parfum somptueux avec une pudeur certaine, il est éphémère car il anesthésie légèrement l’odorat de celui qui l’enivre.


C’est une fleur emplie de contradictions, elle se démarque par sa floraison prématurée mais se voile dans les ombres, elle disperse une essence exquise mais elle s’évanouit aussitôt perçue.


Ces propriétés paradoxales la caractérisent. Dans le langage des fleurs, un bouquet de violette est synonyme d’amour caché. Elle symbolise la timidité, aspect qui est alimenté par ses pétales dont certains sont recroquevillés et hésitent à se montrer. Elle représente le cœur, l’amour et l’âme et, en chrétienté, l’humilité.


Son parfum dégage quelque chose de très romantique. Au Moyen-âge, il était considéré comme un aphrodisiaque. La violette venait alors se lover dans le lit des amants passionnés. Enlacée à son amie la lavande vraie, elles étaient cousues sur les oreillers pour répandre des effluves sensuelles prédisposant à l’amour.


Sa délicieuse odeur ne manque pas d’éveiller l’appétit des plus gourmands. En cuisine, elle est principalement utilisée en sirop ou en gelée, elle accompagne régulièrement des desserts et autres pâtisseries. Cependant, elle peut aussi servir de décoration pour ajouter une note florale et élégante à divers plats, se déguster en salade ou encore en soupe afin de l’épaissir. Mais ce qui fait saliver petits et grands, ce sont les douceurs sucrées aromatisées, les fameuses violettes cristallisées de Toulouse.


La violette odorante est très prisée en parfumerie. Contrairement à ce qu’on peut penser de prime abord, ce sont les feuilles de violette qui sont distillées et non ses fleurs. Le résultat dégage une odeur fraîche d’herbe verte qui rappelle la mousse des sous-bois. Pour obtenir la note fleur de violette, typique et plus douce, il faut passer par des molécules de synthèse.



Les bienfaits thérapeutiques de la violette odorante



La violette est une championne en médecine douce, et ce grâce à ses multiples propriétés thérapeutiques.


– Ses feuilles contiennent de la vitamine A, essentielle à la croissance, au renouvellement des cellules et au fonctionnement du système immunitaire.
– Elles sont riches en vitamine C qui contribue à la formation et la réparation de la peau, des ligaments et des os et active la cicatrisation des plaies.
– Elles sont émollientes, calment les inflammations et la douleur.
Expectorantes, elles facilitent le désencombrement des voies respiratoires.
Diaphorétiques, elles augmentent la transpiration.
Laxatives, diurétiques et émétiques, elles luttent contre les problèmes de transit et de digestion.


Forte de toutes ces qualités, elle est utilisée en phytothérapie sous diverses formes, très simples et accessibles pour certaines.


La tisane de violette est indiquée pour traiter les rhumes, les toux et les bronchites modérées. Pour la préparer, versez de l’eau frémissante sur une cuillère à soupe de fleurs et/ou feuilles de violette. Laissez l’eau bouillante s’infuser et filtrez le breuvage. Vous pouvez en consommer jusqu’à quatre tasses par jour avec une pointe de miel si vous le désirez.

Le bain de violette est efficace pour lutter contre les rhumatismes. La préparation est on ne peut plus simple, il suffit de disposer une bonne quantité de violette dans un bain pas trop chaud et de s’y prélasser jusqu’à ce que les douleurs s’amoindrissent.

Le cataplasme de violette s’obtient en pilant ou en cuisant ses feuilles pour ensuite l’appliquer directement sur la peau afin de soulager les problèmes de peau, tels que l’eczéma ou des sécheresses cutanées.


Cette vigoureuse petite plante se retrouve également dans des préparations plus complexes comme les baumes, les teintures mères ou encore les huiles essentielles. Ces dernières sont reconnues pour leur pouvoir apaisant, elles combattent le stress et facilitent le sommeil.


On la retrouve dans certains produits de beauté afin d’y ajouter une note douce, fraîche et fleurie.


Vous pouvez d’ailleurs retrouver cette fabuleuse fleur aux multiples facettes dans notre produit Milles et 1 pétales, notre baume de corps spécial printemps adapté aux peaux sèches !